Rechercher
  • Walter Ferrari

La pizza : Histoire & Coutumes

Dernière mise à jour : 12 mai


 

La pizza, son histoire, ses coutumes, ses variantes, …

Découvrez avec nous tout ce qu’il y a à savoir sur elle. Cette pâte ronde de 32 cm de diamètre sur laquelle on étale de la sauce tomate et des ingrédients divers et variés est connue internationalement.

Pâte à pizza Lausanne

Le monde s’est mis d’accord pour attribuer la pizza à l’Italie, mais chaque culture a su s’approprier ce plat grâce au nombre infini de variantes possibles. Ainsi, ce plat dont la base reste commune à tous, peut nous faire voyager en une bouchée en fonction des ingrédients associés.


Aujourd’hui, la pizza est tellement démocratisée que l’on en oublierait presque ses origines. A-t-elle vraiment été inventée par les Italiens ? D’où vient-elle réellement et quelle est son histoire ?




La pizza originale


La pizza telle que nous la connaissons aujourd’hui n’est pas venue de nulle part. Bien qu’elle ait manifestement une origine, cette dernière est un peu flou et fait couler beaucoup d’encre. Que ce soit sur son histoire ou même son étymologie, les plus grands spécialistes ont du mal à se mettre d’accord.



Pour comprendre la pizza d’aujourd’hui, il faudrait remonter à plus de 3000 ans et se rendre sur les terres des Assyriens dans le nord de la Mésopotamie. Leur spécialité appelée « lahmacun» que l’on peut traduite par « viande sur pâte » était une fine pâte garnie de viande, encore connue aujourd’hui sous le nom de « pizza turque ».


On parle aussi de la Grèce antique pendant laquelle on pouvait trouver des galettes confectionnées avec de la farine, de l’eau et des herbes aromatiques. A cette époque la « pizza » pouvait prendre différentes formes et se manger salée ou sucrée.


En Grèce, on retrouve encore aujourd’hui le pain « pita », un pain plat turc qui accompagne les repas. A ce moment-là, la pizza est le repas du pauvre. La pâte à pain était garnie de ce que l’on pouvait avant ou après sa cuisson pour en faire un plat.


C’est d’ailleurs peut-être de ce nom grec « pita » qui signifie « fouace, galette » que l’étymologie du mot pizza serait née. D’autres parlent de l’allemand « bizoo » soit « morceau de pain ».


Difficile de se mettre d’accord sur l’origine du mot ou même du plat qui s’apparente à de nombreux pains que l’on retrouve toujours aujourd’hui autour du bassin méditerranéen.




La Pizza en Italie


Les napolitains sont les premiers et les seuls pendant longtemps à proposer les pizzas qui vont devenir celles que nous connaissons aujourd’hui.

pizza napolitaine

Dans un contexte de pauvreté et de restauration populaire, les boulangers du 16e siècle proposent déjà, aux personnes n’ayant pas les moyens de manger à domicile, de simples pâtes à pizza de type focaccia. Au 17e siècle, on commence à ajouter du saindoux, du fromage et du basilic pour agrémenter la pâte, ce qui correspond aux premiers pas de la pizza bianca.


Ce n’est pas avant le 18e siècle que la pizza rencontre la tomate. Elle devient alors la star du commerce napolitain en devenant le plat préféré grâce à son goût et son faible coût. Les établissements vendant des pizzas se multiplient alors à Naples. On les retrouve notamment vendues dans la rue par les marchands ambulants. Bien qu’extrêmement populaire dans cette ville, la pizza reste ignorée dans le reste de l’Italie et du monde.


Ce plat de pauvre acquière ses premières lettres de noblesses grâce à la visite de la reine Margherita à Naples au 19e siècle. Fatiguée de la cuisine française, le roi lui fait préparer une variété de pizza rien que pour elle. Le pizzaïole Raffaele Esposito de la pizzeria Brandi prépare alors une pizza aux couleurs de l‘Italie avec du basilic, de la mozzarella et des tomates. Adorée par la reine, la pizza est baptisée « Margherita » en son honneur.



La pizza dans le monde


Alors qu’en Italie la pizza reste confinée à la ville de Naples, cette dernière commence à s’exporter à l’international grâce à l’immigration napolitaine du 20e siècle.



A l’arrivée des napolitains aux Etats-Unis, la pizza s’impose très vite comme un symbole gastronomique. Elle s’américanise ensuite avec un grand nombre d’ingrédients qui l’agrémente, bien supérieur à la pizza napolitaine d’origine. Avec le babyboom, les couples travaillent tous les deux et la pizza répond parfaitement à la demande de ces actifs qui cherchent à manger pas cher, bien et rapidement le midi. Elle offre également une grande diversité de choix grâce aux différents ingrédients.


En Europe, c’est également l’immigration des Napolitains qui permet d’exporter la pizza. A Marseille notamment, elle devient très vite incontournable. L’alimentation napolitaine et provençale étant très proches, la pizza s’intègre très facilement dans la culture. Les premières pizzas Italiennes apparaissent sur le vieux port ou les Napolitains mangent des pizzas bianca.



En Bref...


L’histoire de la pizza remonte donc à très loin et notre pizza telle que nous la connaissons aujourd’hui à mis beaucoup de temps avant de sortir de sa Naples natale. Aujourd’hui, la pizza, bien qu’étant toujours associée à l’Italie, est devenue une spécialité internationale avec une appropriation de chaque culture de cette dernière. Les possibilités infinies avec la grande diversité de garnitures permettent à tout un chacun de créer sa propre pizza.


L’histoire de la pizza est longue et n’est pas prête de se terminer. Elle traverse les siècles et l’histoire grâce à sa grande capacité d’adaptation. Aujourd’hui, en Europe, la pizza est un plat populaire et convivial qui réunit des amis, des familles et bien d’autres pour un moment savoureux.


Et en Suisse, c’est Chez Mario que la pizza est née !







 

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout